dimanche 21 décembre 2008

10 principes régissant la conception de système horticole en permaculture

1. Le principe de diversité vise à intégrer une grande variété de plantes, d’animaux, de structures et de processus bénéfiques dans la conception afin de faire des liens fonctionnels entre ceux-ci. Cela permet l’établissement d’un système stable et interactif de polyculture qui satisfait les besoins de l'homme ainsi que les besoins des autres espèces.

2. Le principe d'effet de bordure spécifie qu’en général, il y a plus d'énergie et une plus grande diversité de la vie sur la bordure de deux systèmes naturels différents qui se chevauchent. Sur ces frontières, on peut accéder aux ressources des deux systèmes. Un bon exemple est la bordure entre une forêt et un bassin contenant de nombreuses plantes et animaux des deux systèmes en plus d'avoir des espèces spécifiques à cette bordure .

3. Le principe de la planification de l'énergie. Placer les éléments de votre système de manière à réduire au minimum l'utilisation de l'énergie (y compris les combustibles fossiles et la force de travail humaine). Utilisez l'énergie et les ressources que vous avez d'abord sur place, puis à l'extérieur du système, aussi efficacement que possible. Sur place, les ressources énergétiques comprennent les forces de la nature telles que la gravité, l'énergie éolienne et hydraulique. Cela économise du temps, de l’énergie et de l’argent.

4. Le principe du cycle de l'énergie. Dans un système naturel, il n'y a pas de déchets ou de pollution. Le résultat d'un processus naturel devient la ressource d’un autre. Recyclez et réutilisez l'ensemble des ressources, autant de fois que possible.

5. Le principe de l'échelle. Créer des systèmes à l'échelle humaine. Choisissez de technologies simples et appropriées pour faire fonctionner le système. Créer seulement des systèmes qui sont gérables d’après vos ressources. Commencez petit et travaillez étapes par étapes en vue d'un but idéal.

6. Le principe des ressources biologiques. Utiliser des méthodes et des processus naturels afin de réaliser les tâches. Utiliser les ressources de la nature (plantes, animaux, micro-organismes) qui sont favorables à la conception du système afin de réduire au minimum l'énergie provenant de l'extérieur.

7. Le principe d’éléments multiples. Remplissez chaque besoin vital et fonction essentielle par plus d'un élément, de sorte qu'une défaillance temporaire de l'un des éléments ne va pas arrêter le fonctionnement du système. Il y a presque toujours plus d'une façon de réaliser n'importe quelle tâche. De plus, les besoins (eau, abris, énergie, etc.) peuvent se faire ressentir à différent endroit dans le design.

8. Le principe des fonctions multiples. La plupart des choses peuvent être utilisées de diverses manières et à différentes fonctions. Une règle en permaculture est de tenter de concevoir trois utilisations pour chaque élément du système afin de justifier sa présence. Cela peut économiser de l'espace, du temps et des complications dans tout type de projet.

9. Le principe de la succession naturelle. Travaillez avec la nature et les processus des systèmes naturels. Anticipez les développements futurs grâce à la recherche et l'observation lorsque c’est nécessaire. Tout système commence simple et se complexifie.

10. Le principe de la position relative. Placez chaque élément de votre conception en relation avec les autres, afin qu'ils bénéficient les uns des autres. Par exemple, placer le jardin de fines herbes près de la maison pour faciliter la cueillette d’herbes fraîches pour la cuisine. Regarder le nombre de fois qu'il vous est nécessaire d’accéder aux différents éléments (poulailler, serre, grange, jardin, verger, etc.) et la séquence de ces déplacements dans le but de rendre le design le plus efficace énergétiquement et économiser du temps.

Ce texte est basé sur ce document : www.idepfoundation.org/download_files/permaculture/Fsheet_Perma_eng.pdf

2 commentaires:

Emmanuel a dit…

Bonjour,
merci pour cet article qui présente clairement la permaculture. Il ne faut pas oublier que la permaculure ce n'est pas que le jardin mais tout le cadre de vie, pour le survivaliste que je suis c'est primordiale
Emmanuel de Terre Nouvelle
http://www.terre-nouvelle.fr/category/survivalisme

Wen Rolland a dit…

Merci pour ton commentaire Emmanuel. Ces principes sont plus spécifiquement diriger vers les systèmes agricoles, je vais le spécifier. :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...